BDWay

BDWay

Chaque semaine, Dom nous emmène sur la BDWay

Ouest Track Radio

Chaque semaine, Dom nous emmène sur la BDWay

Podcast
En cours de lecture

BDWay : De l'autre coté de la frontière de Berthet & Fromental

bd 7 de l'autre coté de la frontière-fromental.mp3

bd 7 de l'autre coté de la frontière-fromental.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 4,2 Mo )

Bdphiles bonjour, c’est dom et nous allons allumer nos feux de route sur la BDWAY : en effet, je vous propose aujourd’hui un focus sur un grand scénariste de la BD, jean luc fromental. Contrairement à d’autres, il a toujours privilégié la qualité à la quantité. Entre deux aventures dans le monde du 9ième art, il a scénarisé Médecins de nuit, Hôtel de police, Navarro pour ne citer qu’eux. Mais aussi touché à l’écriture de romans, de pubs, de films et de cartoons au cinéma.

En fait, Jean-Luc Fromental aime raconter des histoires sous toutes les formes possibles. Et ses trames, bien qu’adaptées à chaque projet, ont les même caractéristiques : précision du contexte, chronologie méticuleuse des faits, et suspens dévorant.

Pour ce qui est des dessinateurs qui planchent avec lui, Jean-Luc Fromental s’acoquine avec ceux qui sont capable de le suivre dans son imaginaire. Le dernier d’entre eux : Philippe Berthey. Dans « de l’autre côté de la frontière », une nouveauté, le portemine est précis, les couleurs pastel. Ce polar prenant aux accents de film noir se déroule dans les années 50, à la frontière entre les USA et le Mexique.

A ça oui, vous y suffoquerez, dans la vallée de Santa Cruz ! De l’autre côté de la frontière est co-signée Berthet et Fromental.

Podcast
En cours de lecture

BDWay : Stéphane Clément de Ceppi

bd 6 stephane clément-ceppi.mp3

bd 6 stephane clément-ceppi.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 4,3 Mo )

Bdphiles bonjour, c’est dom et nous arpentons ce jour la BDWAY. Imaginez un instant que vous ayez dans votre jeunesse un peu parcouru la planète, à la découverte du monde contemporain et que cela vous donne des envies de dessin…telle a été la démarche d’un auteur de BD suisse, Ceppi, depuis 1977. Sa série, intitulée Stéphane Clément, Chroniques d'un voyageur, en est au 14 ième album, paru en 2017.
Notre personnage d’aujourd’hui est un anti-héro, une espèce de « tintin » raté qui a l’art et la manière de se compliquer l’existence, quelle que soit la contrée ou il a mis les pieds. Et ce baroudeur infatigable n’en finit plus de surnager au milieu d’intrigues géopolitiques ad-hoc. Voilà pour les scénarios, qui dépeignent la dure réalité du quotidien, partout sur le globe.
Des couleurs vives, mais pas trop. Un trait somme toute réaliste. Et hop, nous venons de débarquer quelque part aux côtés de Stéphane. Le tableau poste est bluffant, irradiant, même, à s’y méprendre.
Conclusion : plus de 30 ans d’une épopée savoureuse, ponctuée par de nombreux prix dont celui de la ville d’Angoulême. Alors je vous fiche mon billet que notre looser patenté saura vous ensorceler. Et c’est signé Ceppi, un petit suisse qui sait comment passer la surmultiplié.

Podcast
En cours de lecture

BDWay : Canardo de Sokal

bd 5 canardo-sokal.mp3

bd 5 canardo-sokal.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 4,2 Mo )

Bdphiles bonjour, c’est dom et nous nous retrouvons sur la BDWAY. Aimez-vous les séries policières telles que Columbo  ou Mike Hammer ? Affirmatif, alors ok, je vous propose de découvrir cette semaine l’univers à la fois glauque et désopilant de l’inspecteur Canardo. Oui, notre privé de profession est un canard anthropomorphe, désabusé et iconoclaste. Et il a tout de nos deux héros du petit écran. L’imperméable et la sagacité d’un côté, mais aussi le flingue, le verre de scotch et la clope au bec qui font de lui un séducteur tenace et renversant.
Le papa de Canardo se nomme benoit sokal, et totalise 25 albums. Le dernier en date, un con en hiver, est paru il y a deux ans. 1981-2018 : la longévité de l’œuvre prouve que le public de sokal est toujours au rendez-vous. Il y a même associé son fils Hugo pour le scénario et Pascal Regnauld pour le dessin.
Evoquons-le, justement. Chaque enquête se lit comme si vous regardiez un cartoon. Vives, les couleurs dynamisent le fil conducteur de l’intrigue.
Résumons-nous. Avec l’inspecteur Canardo, vous allez beaucoup rire. Parfois jaune. Mais ce qui sûr, c’est que vous passerez par toutes sortes d’émotions. Et c’est signé sokal père et fils, avec leur complice Pascal Regnauld.

Podcast
En cours de lecture

BDWay : Team Rafale de Fredrik Zumbiehl

bd 4 team rafale-zumbiehl.mp3

bd 4 team rafale-zumbiehl.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 4,2 Mo )

Bdphiles bonjour, c’est dom et nous nous lâchons sur la bdway. Si, avec un brin de nostalgie, j’évoque dan cooper, buck danny ou tanguy et laverdure, vous savez déjà que nous allons parler d’aéronautique militaire aujourd’hui.
Notre album est le 11ième d’une série qui a débuté en 2007 et c’est une nouveauté. Le titre de la série : team rafale. Au niveau scénario, les auteurs ont choisi de coller l’actualité au plus près. Donc, pas de souci, dans cet album comme dans les autres, nous sommes tenu en haleine par un contexte géostratégique qui tient la route jusqu’à la planche finale.
Car celui qui a lancé la série, Frederik zumbiel, a été pilote dans la marine nationale. Reconverti en scénariste de bd, il ‘est toujours associé avec des dessinateurs aux traits hyper réalistes. Et c’est ce qui fait la seconde force de cette série. Les dessins d’avions pourraient s’apparenter à des photos. En plus, dans les cockpits, c’est vous qui tenez le manche.
Un petit bémol toutefois, la valse des dessinateurs depuis la création de team rafale. Même si les couleurs de Nicolas Caniaux sont chatoyantes dans le 11ième du nom, j’ai noté une certaine altération du coup de crayon.
Ceci dit, on apprécie toujours autant la documentation qui succède à la dernière bulle. Team rafale, une série au firmament de l’aéronautique militaire en terme de bd. Et c’est signé zumbiel et ses coauteurs.

Podcast
En cours de lecture

BDWay : Tranches de vie de Lauzier

bd 3 tranche de vie-lauzier.mp3

bd 3 tranche de vie-lauzier.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 3,8 Mo )

Bdphiles bonjour, c’est dom et nous prenons notre vitesse de croisière sur la bdway. Notre passager se nomme aujourd’hui Bernard Lauzier. Il est marseillais et débute en 1974 dans la bande dessinée. C’est cette année-là qu’il entame une série qui lui apportera la notoriété : tranches de vie, pour le journal pilote. Il recevra même en 1992 le grand prix de la ville d'Angoulême.
Tranches de vie est une série de cinq albums, tous aussi féroces les uns que les autres. Avec son regard acéré, Lauzier réalise une peinture sociale des années 70. En fait, cette galerie de portraits représente le microcosme parisien, dans les salons chics du XVIe arrondissement, les grandes entreprises, les boîtes de nuit à la mode, etc, etc…
Au niveau scénario, le tableau dressé par un Lauzier railleur est sans concession. Son humour lucide fait grincer quelques dents. Mais il persiste et il signe, cinq fois. Son dessin est sobre et classique, son ton sonne juste.
Aussi, quand je regarde à la télé, comme vous, tous ces pseudos spécialistes et divers chroniqueurs nous expliquer ce que nous devons penser de l’actualité, je me dis qu’ils devraient tous lire ou relire tranches de vie. Il y a cinq albums chez Dargaud et c’est signé Gérard Lauzier.
.