BDWay

BDWay

Chaque semaine, Dom nous emmène sur la BDWay

Ouest Track Radio

Chaque semaine, Dom nous emmène sur la BDWay

Podcast
En cours de lecture

BDWay : Sibylline de Raymond Macherot

bd 2 sybilline-macherot.mp3

bd 2 sybilline-macherot.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 4,5 Mo )

Bdphiles bonjour, c’est dom et nous roulons sur la bdway. A la une aujourd’hui, les aventures d’une charmante petite souris créée par Raymond Macherot en 1965. Elle s’appelle sibylline. Bien que son créateur ait disparu, et que son œuvre soit reprise de nos jours par de grandes signatures de la bd tel que François cortégianni, je vous invite à découvrir sibylline à ses débuts.
Dès 1965 donc, Raymond Macherot s’inspire de Walt Disney et se sert des animaux pour faire une satire politique du monde contemporain. En effet, après avoir été chassé d’une maison, notre petite souris sybillinne vit au lieu dit le bosquet joyeux, en compagnie de taboum, son fiancé, entourés de tous ses potes. Helas cette vie presque idyllique au grand air va susciter des jalousies. Voila pour le scénario, teinté de poésie et d’un état d'esprit « écolo » avant la lettre.
Je ne m’attarderai pas sur le dessin, précis et simple, je dirais presque dépouillé. Sous la plume de Raymond Macherot, on vit parfaitement les émotions de sibyllinne et de ceux qui l’entourent. Les bons, comme les méchants. Le ton de la série : humour et gentillesse, puis fantastique et surnaturel.
Croyez-moi, quel que soit votre âge, sybillinne ne vous laissera pas indifférent. Pour les éditions vous n’avez que l’embarras du choix et c’est signé Raymond Macherot.

Podcast
En cours de lecture

BDWay : Silence de Comes

bd 1 silence-comes.mp3

bd 1 silence-comes.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 3,9 Mo )

Bdphiles bonjour, c’est Dom et nous sommes sur la BDWAY. Le noir et le blanc. Ce sont souvent ces couleurs simples qui font le succès d’une bande dessinée. C’est notre exemple d’aujourd’hui. Le titre de l’album : silence, du dessinateur belge Comes, disparu , hélas, en 2013.
Cette bd raconte l’histoire d’un jeune homme simple et muet.IL ignore la méchanceté mais, va y être confronté dans la campagne ardennaise où la sorcellerie a toute sa place. Tout est prenant : les paysages, l’atmosphère et bien évidemment, les personnages Voila pour le scénario.
Au niveau architecture je dirais que cette bd surfe sur le noir et le blanc. Un jeu. Simple, profond efficace. Et sur plus de 100 pages.
Cette œuvre, paru en plusieurs épisodes dans la revue à suivre, apporte à Comès une véritable notoriété dans le monde de la bande dessinée. Il obtient l’Alfred du meilleur album au festival d’Angoulême en 1981.
Jetez-vous y : il n’est pas impossible que la dernière bulle vous arrache une larme
Silence, signé Comes, aux éditions casterman.